Discussion sur l’égalité des sexes dans le domaine des effets visuels

Le groupe d’animateurs de la station de radio KPCC discute de la quasi-absence des femmes dans le domaine des effets visuels

Erika Burton, présidente de la production mondiale d’effets visuels de DNEG, a récemment discuté de l’égalité des sexes dans le domaine des effets visuels avec d’autres experts de l’industrie. Écoutez l’interview ci-dessous.

L’interview s’appuie sur la récente publication du rapport Invisible in Visual Effects, une étude quantitative préparée par l’Annenberg Inclusion Initiative et l’organisme Women in Animation qui examine la situation des femmes travaillant dans 60 entreprises du domaine des effets visuels et pour la production des 400 films les plus rentables de 2016 à 2019, en se concentrant sur la présence globale et les contributions dans les équipes de direction. Le rapport comprend également 82 entretiens approfondis avec des femmes et des décideurs de l’industrie.

L’étude a révélé que 21,6 % des contributions aux effets visuels reviennent aux femmes, soit un ratio de 3,6 hommes pour une femme travaillant dans l’industrie. L’occupation de postes de direction dans le domaine a également été évaluée, les femmes occupant 16,2 % de tous ces postes. Cette situation varie toutefois selon le poste occupé, puisque les femmes ne représentent que 2,9 % des superviseures des effets visuels, mais 46,7 % des productrices des effets visuels.

Moins d’un quart (23 %) des éditeurs des effets visuels étaient des femmes, tandis que moins de 10 % des autres postes de direction étaient occupés par des femmes : superviseures de l’animation (3,7 %), superviseures de l’éclairage (2 %), superviseures de la composition (7,4 %) et superviseures de l’infographie 3D (3,5 %).

Représentant DNEG en tant que présidente de la production mondiale d’effets visuels, Erika a discuté des résultats avec Marge Dean (présidente de Women in Animation), Stacy Smith (fondatrice de l’USC Annenberg Inclusion Initiative), Leah Beevers (cheffe mondiale de la création chez MPC), Michelle Grady (directrice générale adjointe chez Sony Pictures Imageworks), Amy Smith (cheffe des talents cinématographiques chez Framestore) et Dave Taritero (directeur général adjoint des effets visuels chez Walt Disney Studios) lors d’une table ronde à l’occasion de la présentation du rapport spécial à la fin de 2021.

Nous savons qu’il y a encore un long chemin à parcourir, mais nous sommes heureux de participer à l’effort visant à donner des chances égales à tous dans l’industrie des effets visuels, où les meilleurs talents sont reconnus indépendamment de leur sexe.

Si vous souhaitez connaître les conclusions de l’étude, vous trouverez un résumé intéressant et les points clés sur le site befores and afters, ou le rapport complet ici (documents en anglais seulement).

Londres

Vancouver

Mumbai

Los Angeles

Chennai

Montréal

Chandigarh

Chennai

Bangalore

Toronto